09/03/2006

Réhabiliter le Moulin, patrimoine de Lillois le long du RER

Le Moulin de Lillois tombe en ruines et pourtant, des solutions existent pour réhabiliter les anciens moulins ou autres ateliers et usines désaffectées. Voir le numéro 245 de Maison Magazine (janvier/février 2006. ................................................Vue du moulin de Lillois à la fin du XIXème siècle...........................Le moulin de Saint-Lys............

15:33 Écrit par cricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/02/2006

Les 24 recours n'auront servi à rien.

Les voies du RER passeront bien en plein milieu de la cour de l’ancien presbytère de Witterzée à Lillois.Le recours du propriétaire , Jean-Marie de Meeus qui occuppe les lieux depuis 1950, n’aura servi à rien sinon de déplacer le tracé de quelques mètres et à préserver la majeure partie de son bâtiment..L’ancien presbytère , datant du 18ème siècle, figure à l’inventaire du patrimoine monumental , mais cela n’empêchera pas les de Meeus d’être expropriés . Le projet RER est « bétonné » et le propriétaire n’a plus le choix de prendre une autre décision. Pour lui , c’est une fameuse tranche de vie qui s’achève. Il pense que la maison ne sera plus habitable mais souhaite néammoins qu’elle servira un peu comme décors pour la commune ou pour l’environnement général. Pour Monsieur RER , Philippe Matthis , la SNCB ne pouvait pas toucher à l’église Saint-Martin qui est un monument historique du 14ème siècle classé depuis 1949 . La SNCB a essayé de trouver la meilleure solution qui fait en sorte qu’une partie de la cour du presbytère va être démolie au profit de la construction de la voie supplémentaire.

12:33 Écrit par cricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/02/2006

Quitter la Rue Verte , ça fait mal !

Le 10 février 2006 est une date décisive pour la mise en œuvre du RER à Lilloi-Witterzée. André Antoine vient d’octroyer le permis d’urbanisme à Infrabel , le gestionnaire du réseau ferroviaire belge. La mise à 4 voies pourra débuter en décembre de cette année.Une grande partie des 26 maisons expropriées en Région wallonne se trouve sur la commune de Braine-L’Alleud , notemment à Lillois où sept familles de la rue Verte et de la rue Dujacquier devront faire leurs valises pour trouver un domicile ailleurs. Tout le quartier est déprimé.Alors qu’une lettre de la SNCB indique que la date de mise à disposition de leur maison est fixée au 31 décembre , personne parmi les futurs expropriés ne sait où ils vont habiter après leur départ. On devait venir évaluer leurs maisons en août dernier mais aucun expert n’est venu.Lors de la réunion informelle de mars 2005 , on leur a dit qu’ils seraient bien dédommagés mais ils ne savent encore rien. Ils attendent toujours . En plus , dans le Brabant wallon , c’est très cher . Ils auront très difficile à rester à Braine. Ce qu’ils espèrent , c’est que le RER aura pris tellement de retard qu’ils pourront rester encore un peu …

18:58 Écrit par cricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/02/2006

La rue Verte rasée , ses maisons démolies

Contrairement à l’école primaire de Lillois , la SNCB a tout simplement décidé d’exproprier toutes les maisons de la rue Verte estimant que le niveau des nuisances sonores était fort élevé et que les murs anti-bruits et solutions anti-vibratoires ne garantissaient pas le respect des normes. Cinq générations de la même famille ont occupé successivement une de ces maisons. Par contre , située du même côté des voies, le SNCB a déclaré que l'école Pré Vert sera exposée à des niveaux sonores satisfaisants au regard des valeurs de référence. On exproprie donc les particuliers et on fait subir les nuisances aux élèves et enseignants. Le raisonnement de la SNCB est pour le moins étrange. Le passage à niveau existant de la rue du Moulin sera supprimé . Du côté est des voiens , un rond-point sera aménagé pour faciliter les mouvements de demi-tour. Des murs absorbants seront construits et on procèdera au rehaussement du mur Ouest de 0,5 m.

18:26 Écrit par cricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'école primare "Le Pré Vert" perturbée par le RER

Située de l'autre côté des voies par rapport à le rue Sainte-Gertrude, l'école Pré Vert devrait être exposée à des niveaux sonores satisfaisants au regard des valeurs de référence.Néanmoins, l'apprentissage peut être perturbé par un environnement bruyant, ce que démontrent de nombreuses études.C'est pourquoi la SNCB suggère que des murs anti-bruit absorbants soient placés pour protéger les classes d'école. De plus , ils prévoient l'aménagement d'une dizaine de places de parking en voirie du côté de l'école communale et l'expropriation et la démolition d'un bâtiment de l'école. (à droite de la photo , le bâtiment à démolir).

10:19 Écrit par cricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/02/2006

Le Moulin de Lillois tombe en ruines

Il faut sauver le Moulin ! Ces dernières années , le Moulin de Lillois s'est fortement détérioré : les pierres de la tour tombent les unes après les autres. Les planches de bois formant le toit rotatif tombent également par grand vent laissant apparaître la partie supérieure du système d'engrenage du moulin.

20:00 Écrit par cricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24 recours contre le RER à Lillois et Baulers

Pour la ligne 124 (Bruxelles-Nivelles) , le délai de recours a expiré le 19 octobre 2005 et 24 demandes ont été introduites auprès du ministre A.Antoine. Les plaignants sont des particuliers habitant surtout à Lilois et Baulers, ainsi que l'asbl "La Voie du Citoyen".On peut les comprendre : la construction du RER est inévitable. Il y a beaucoup trop de bouchons aux heures de pointe à l'entrée de Bruxelles.Oui au RER mais pas n'importe comment ! Tripler la capacité du parking de la gare de Nivelles, par exemple, est une abhération. Nivelles est déjà suffisemment engorgé de voitures aux heures de pointe .Le ministre devait se prononcer dans les 110 jours, soit au plus tard le 27 janvier 2006.Quant aux habitants qui seront expropriés de leur maison , ils n'ont toujours pas reçu la moindre information depuis que la SNCB leur a envoyé la lettre officielle (mars 2005) de la mise à disposition de leur bien prévue en décembre 2006.

15:09 Écrit par cricri | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

04/02/2006

Démolition du Presbytère de Witterzée

Pour éloigner le tracé du RER de la chapelle classée située à l'Ouest des voies , la SNCB prévoit de démolir le bâtiment du presbytère (à droite sur la photo) à la rue Fontaine Saint-Martin. Notez qu'ils ne prévoient plus de mur anti-bruit sous prétexte de la conservation d'un cadre visuel de la Chapelle Saint-Martin. Une augmentation considérable du bruit constitue un danger pour la santé. De plus , le caractère bruyant des lieux sera difficilement compatible avec le calme recherché habituellement dans de tels endroits.

20:57 Écrit par cricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/02/2006

RER : Risques d'expropriation à Witterzée

Lors de la 11e balade du centre d'histoire religieuse (Chirel BW) plusieurs participants ont découvert le beau presbytère de Witterzé (Lillois) construit par les religieux trinitaires et aujourd'hui transformé en habitation privée, harmonieusement restauré par M. et Mme J.-M. de Meeûs. Beaucoup de participants ont marqué leur vif étonnement devant les risques d'expropriation que fait peser sur le site le dédoublement des lignes 124 dans le cadre du passage du futur RER. Le Chirel et ses promeneurs en appellent vigoureusement aux responsables locaux, régionaux et à la SNCB afin qu'une étude soit rapidement entreprise en vue d'une alternative plus respectueuse du patrimoine et de l'histoire des lieux (E.Mn.)

15:03 Écrit par cricri | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

22/01/2006

Le RER à Witterzée

Le presbytère de Witterzée (Lillois) fait l’objet d’une tentative de sauvetage. Une partie de ce patrimoine bâti par des religieux trinitaires qui ont administré la chapelle Saint-Martin jusqu’en 1784 est menacée par l’arrivée du RER.Les propriétaires du presbytère ont introduit une demande de classement auprès de la Région wallonne et un recours contre le permis unique délivré en septembre 2005. Ils bénéficient notamment du soutien du Comité d’histoire religieuse du Brabant wallon (Chirel).

14:52 Écrit par cricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |